Livraison offerte à partir de 89 euros d’achat partout en France 🇫🇷

×

Mon Panier

0

📦 Livraison estimée dans 4 jours ouvrés

10 points pour favoriser autonomie

10 points essentiels pour favoriser l'autonomie des 2-3 ans

En devenant autonome, l’enfant acquiert un sentiment d’importance et d’appartenance : il est capable de contribuer à la vie familiale et se sent à sa place dans ce premier “groupe social” auquel il appartient.


Voici donc 10 points pour favoriser son autonomie !

1. Profiter de l’élan quand l’enfant vous dit “moi tout seul”

Lorsque l’enfant vous dit “moi tout seul” : c’est une opportunité que vous pouvez saisir car l’apprentissage de la compétence sera beaucoup plus facile à saisir ! En effet c’est la manifestation d’une période sensible, autrement dit, un élan qui pousse à apprendre plus facilement quelque chose. 

2. Adapter l’environnement

Avec du mobilier à sa hauteur, c’est déjà la moitié du travail de fait ! Vous pouvez par exemple fixer un porte manteau à sa hauteur, mettre un tabouret à côté du lavabo, mettre à disposition un petit pichet pour qu’il se serve et boire ou encore vous équiper d'un petit set de table brodé afin de l'encourager à mettre la table tout seul !

3. Adapter ses vêtements

Vous pouvez par exemple choisir des chaussures à scratchs, des pantalons avec un élastique, des pulls à col large et mettre dans l’entrée un petit panier avec les accessoires de saison comme des lunettes de soleil, un chapeau et de la crème solaire.

4. Montrer les gestes

Lentement et en décomposant chaque étape, vous pouvez faire les gestes de l’activité qu’il pour lui montrer une première fois. Vous pouvez vous référer à l'article comment présenter une activité Montessori.

5. Prévoir du temps

Un temps supplémentaire est nécessaire pour que l’enfant puisse s'entraîner tout seul en répétant les gestes qu’il cherche à maîtriser.

6. Accepter les erreurs et les maladresses

Elles font partie intégrante du processus d’apprentissage. En constatant ses erreurs, l'enfant va les corriger pour s’améliorer. Sans pression, l’erreur s’inscrit naturellement dans l’apprentissage, alors que s’il sent qu’il doit faire attention à ses faits et gestes, il y a de fortes chances pour qu’il renonce.

7. L’inviter à faire ses propres choix

Jupe ou pantalon, tee-shirt rouge ou vert. Pour le petit déjeuner par exemple : Jus de pomme ou jus de raisin offre à l’enfant un choix fermé et clair qui va l’aider à développer son libre arbitre et bâtir son identité.

8. Respecter le processus de l’enfant

Même s’il n’arrive pas à réaliser “rapidement” l’action qu’il s’était donné comme objectif, le laisser continuer peut-être important car l’enfant aboutit son activité grâce au processus.

La répétition est clé dans l’apprentissage.

9. N’intervenir que lorsque l’enfant nous demande de l’aide

Un petit coup de pouce qui redonne du courage et de la confiance permet de ne pas donner l’impression à l’enfant que l’on fait le travail “à sa place”.

10. L’encourager à demander de l’aide quand il en ressent le besoin

Chercher conseil et appui auprès d'un adulte est une bonne chose qui lui permet d’avancer lorsqu’il se sent bloqué. Il est bien qu’il ne demande pas toujours à la même personne afin de ne pas devenir dépendant de celle-ci.


Pour l’aménagement d’un environnement Montessori et pour aider le développement de l’enfant dans sa vie de tous les jours nous avons conçus des kits et des accessoires adaptés à leur taille et à leur force.